Page interactive. Annonces

Cette page n’est pas un forum. Elle permet de poser une question, d’exprimer un avis ou de poster une annonce de manifestation (colloque, journée d’étude, université d’été…) intéressant directement la SFP. Elle est modérée par l’administrateur : votre texte apparaîtra après validation. Aucune annonce de publication n’est acceptée.

Le formulaire de dépôt des messages se trouve ci-dessous, après les messages publiés. Pour les messages particuliers, merci d’utiliser le formulaire de contact.

Merci de votre compréhension.

3 messages sur “Page interactive. Annonces

  1. Les Lundis de la philosophie ENS 16 octobre
    ENS 45 rue d’Ulm 75005 Paris Salle Dussane lundi 16 octobre 17h-19h

    Message reçu de Francis Wolff :

    Lundi 16 octobre, nous recevrons Jocelyn Benoist (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et nous discuterons son exposé, intitulé « Ce qui est donné et ce qui ne l’est pas », qu’il résume en ces termes:
    « On interrogera un des motifs constitutifs de l’idée de métaphysique : celui suivant lequel certaines choses, auxquelles nous référons, se situeraient au-delà du donné. En un premier temps, on essaiera de préciser la nature de cette représentation. L’affirmation selon laquelle souvent nos actes ou attitudes n’impliquent pas, ni ne réclament en quoi que ce soit, que ce à quoi ils réfèrent puisse ou doive être donné, paraît difficilement contestable, mais sa trivialité, semble-t-il, passerait tout simplement à côté du point disputé : à savoir l’idée d’un dépassement du donné, ou d’un défi adressé au donné. Pour qu’une telle tension ait un sens, il faut faire droit à une impossibilité positive d’être données, qui affecterait certaines choses – et, peut-être, seulement en un second temps, par contrecoup, les choses en général, précisément en tant que choses. On s’interrogera sur certaines des figures philosophiques traditionnelles de ce non-donnable en tant qu’au-delà supposé du donné. On essaiera de voir en quoi il est parfaitement vrai – et trivial – que ce non-donnable ne peut pas l’être, tout en démystifiant cette impossibilité, qui n’est pas impossibilité de quoi que ce soit qui pourrait être possible, c’est-à-dire dont il y aurait un sens à ce que ce le soit. En définitive, on dédramatisera autant que faire se peut l’impossibilité d’être donné, tout en veillant à respecter la part du drame là où elle est sans doute inévitable, frayant ainsi le chemin d’un sens de la métaphysique à un autre. »
    Comme d’habitude à l’ENS, salle Dussane, de 17h à 19h.
    Bien cordialement
    Francis Wolff

  2. Vladimir Jankélévitch
    (Je re-poste un message publié sur l’ancien site le 9 septembre 2015 – peu de temps avant le passage au nouveau site -, de la part de Marc Henriot. CK)

    Je m’étonne que la pensée de Vladimir Jankélévitch reste si peu commentée … ce « presque rien » fut pourtant une précieuse aide durant mes années à la Sorbonne, dans les années 1970!
    cordialement,
    marc henriot, ancien élève de V.J

Laisser un message

Je suis humain et je le prouve * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.